.
.
.
.

Nombreux Points de dépôt 

900 &+ points de dépôt au Québec près de chez vous. Quantité limitée selon les magasins. Tout les magasins Bureau en Gros, Ameublement Tanguay, Éco-centre & Best Buy.

Collecte Gratuite à domicile 

Nous offrons un service de collecte gratuit au particulier & entreprise dans les 48 heures. Vous devez avoir un minimum de 2 Ordinateurs pour demander votre collecte.

Matériel Recyclable 

Nous recyclons tout votre matériel Informatique (Les SerPuARiens), ordinateur, portable, imprimante, écran, accessoires & tout matériel électronique sans exception…

 

 Ou Recyler mes électroniques au Québec qui me ser pu a rien?

Récupération Ordinateur Montréal

 

Ou Recycler mes Électroniques qui me ser pu a rien (Les SerPuaRien) au Québec. TV, Ordinateur, Imprimante, Portable, Cellulaire, Écran. 100% Écologique!

 

Quels sont les bons gestes à adopter pour contribuer à préserver nos ressources naturelles? Vos appareils électroniques peut-il être recyclé? Vers qui se tourner pour un recyclage électronique? Faites le bon choix avec Recyclage Informatique Québec.

Pour bénéficier du service de collecte gratuite en vue de faire récupérer vos appareils électroniques et de faire recycler vos ordinateurs, merci de remplir le formulaire en haut de page. En retour, nous vous rappellerons dans les plus brefs délais. Nous vous livrons ici une liste, non exhaustive, du matériel informatique et électronique que nous récupérons gratuitement.

Il est à noter que pour la récupération d’ordinateurs et d’électroniques, il n’est aucunement requis que le matériel soit récent, fonctionnel ou complet. Ainsi, nous venons le récupérer chez vous même s’il date, est cassé ou incomplet, les seules conditions étant que vous disposiez d’au moins deux  ordinateurs ou d’éléments équivalents et que vous soyez dans les environs de Québec ou de Montréal.

Pour toute questions sur les services de recyclage d’ordinateurs et d’électroniques, n’hésitez pas à contacter notre équipe!

Recycler mes appareils électroniques à Montréal & Québec : récupération de vieux téléviseurs

 

Appareils électroniques: qu’est-ce qui peut être recyclé?

Des procédés avantageux

La récupération d’appareils électroniques ainsi que le recyclage électronique permettent de :

  • réduire la pollution entrainée par la fabrication, l’utilisation et la fin de vie de ces premiers ;
  • protéger l’environnement ;
  • préserver notre santé ;
  • traiter de manière appropriée les appareils électroniques, en fin de vie ou devenus obsolètes :
  • pour les destiner au réemploi,
  • pour les destiner à la réutilisation,
  • produire de l’énergie (valorisation énergétique: cela consiste à récupérer l’énergie contenue dans les produits recyclables ou produite lors du processus grâce lors de l’incinération de certains éléments, au biogaz, à la méthanisation des déchets, etc.)
  • créer des emplois locaux et non délocalisables…

Apportez votre contribution en confiant vos appareils électroniques en fin de vie utile ou devenus obsolètes à Québec . Nous vous dédions un formulaire sur cette page que vous pouvez remplir pour bénéficier d’une collecte gratuite.
Des chiffres qui ne sont pas forcément à notre avantage

À notre époque, la récupération et le recyclage électroniques sont très importants : en parcourant arte, on découvre que chaque année, 20 à 50 millions de tonnes de déchets électriques et électroniques sont produits par les pays industrialisés.

À ceux-ci s’ajoutent évidemment les déchets électriques et électroniques du reste du monde qui, même s’ils ne sont pas aussi volumineux, ont les mêmes impacts négatifs sur notre santé et notre environnement. Sans compter qu’il n’est pas assuré qu’ils fassent l’objet d’un traitement sécuritaire et écologique.

Publié le 6 janvier 2016, l’article sur le site de la chaîne mentionne que les DEEE (déchets d’équipements électriques et électroniques) constituent la catégorie de déchets dont le volume croît le plus vite.

Avant de devenir des déchets électroniques, il s’agissait d’appareils électroniques utilisés dans nos foyers, nos bureaux, etc. L’article parle, à l’échelle planétaire, d’une vente d’environ 50 millions de téléviseurs avec écran plat, 300 millions d’ordinateurs et de 2 milliards de téléphones portables et téléphones intelligents en 2013.

 

Quels produits sont touchés par le recyclage électronique?

En matière de recyclage de DEEE, sont inclus les produits électriques et électroniques. Le recyclage informatique (ordinateurs et autres accessoires informatiques) est également pris en compte. Cependant, nous parlerons spécifiquement des appareils électroniques.

Tous les appareils électroniques, sans aucune exception, peuvent faire l’objet d’un recyclage :

  • téléphones cellulaires et intelligents;
  • téléphones conventionnels;
  • répondeurs téléphoniques
  • PDA;
  • téléavertisseurs;
  • liseuse électronique;
  • terminaux mobiles;
  • lecteurs/enregistreurs de disques portables, magnétophones, enregistreurs portables, enregistreurs audio/vocaux numériques, lecteurs/enregistreurs multimédias;
  • lecteurs numériques portables, stations d’accueil pour les baladeurs;
  • amplificateurs, haut-parleurs, stéréos;
  • casques d’écoute, casques téléphoniques, écouteurs et microphones
  • radio multifonctions satellitaires;
  • emmagasineurs de sons, d’images et d’ondes;
  • appareils photo numérique, caméras vidéo/caméscopes, caméras web, systèmes de caméra et téléphoniques;
  • cadres numériques, porte-clés à photos numériques;
  • téléviseurs;
  • systèmes audio/vidéo et de localisation pour véhicules;
  • home cinema;
  • antenne HD;

 

Quelques statistiques à savoir sur le recyclage d’appareils électroniques

Le 22 avril 2016 a été le 25ème anniversaire du Jour de la Terre. Bien avant, le 20 avril, les résultats du sondage Comprendre les habitudes de recyclage des cellulaires ont été rendus publics.

 

Les chiffres sont éloquents :

  • 48% des Canadiens ont en leur possession des téléphones cellulaires qui ne leur servent plus et qui sont toujours rangés quelque part;
  • 45% de ceux qui ont participé au sondage ont mis 1 appareil de côté;
  • 32% de ces participants ont affirmé avoir en leur possession 2 téléphones cellulaires ne leur servant plus;
  • 22% de ceux qui ont pris part à ce sondage ont même avoué en avoir rangé trois ou plus;
  • Pour un vieux téléphone, les chances :
  • d’être rangé sont de 41%;
  • d’être donné sont de 16%;
  • d’être recyclé sont de 12%;
  • d’être ramené à son fournisseur de services sans fil pour un échange sont de 10%.
  • La période moyenne d’utilisation de téléphone cellulaire par les Canadiens en général est de 33,6 mois : 28,4 mois pour la tranche d’âge entre 18 et 34 ans, 37,5 mois pour les plus âgés.

 

Ce sondage a fait ressortir d’autres chiffres. Ils sont prometteurs :

  • 95% des Canadiens ont affirmé être en faveur de l’idée de recycler les téléphones devenus inutiles ou dont on ne veut plus se servir;
  • Par rapport à 2014 (63%), 81% des Canadiens se sont déclarés prêts à recycler ou à rapporter un vieil appareil;
  • 95% de ceux ayant recyclé leur appareil ont affirmé avoir été satisfait de la manière dont cela a été réalisé.

En 2015, le programme canadien de recyclage gratuit des appareils sans fil et de leurs accessoires, Recycle mon cell, a permis de détourner des sites d’enfouissement 90,5% de ces objets en question (réutilisation et recyclage : 49,3%, rangement : 41,2%). Pour le reste, 4% ont atterri dans les déchets tandis que 5,5% ne sont plus sûrs de ce qu’ils ont fait de leurs anciens appareils ni de ce qui est arrivé à ceux-ci.

Prenez part à l’action, favorisez la récupération et le recyclage électronique!

Avez-vous envie de faire un geste en faveur de notre planète? Évitez de laisser « trainer » vos vieux appareils électroniques chez vous ou de les mélanger avec les ordures ménagères. Évitez également de permettre qu’ils atterrissent dans une décharge ou encore un site d’enfouissement.

Faites appel à nous en remplissant le formulaire sur cette page : cela vous permettra de bénéficier d’une collecte gratuite de vos appareils électroniques, sans que vous ayez besoin de vous rendre jusqu’à un de nos centres.

 

Le saviez-vous? Votre téléviseur et vos autres appareils électroniques contiennent des éléments toxiques

Les appareils électroniques que nous utilisons ne manqueront pas de devenir des déchets électroniques : on se lasse vite d’un téléphone intelligent qu’on a acquis il y 1 ou 2 ans, les besoins et les offres en performances ne cessent d’évoluer, etc.

Si ces déchets électroniques ne sont pas traités de manière adéquate (mis en décharge, incinérés, exportés illégalement, désassemblés sans aucun protocole de sécurité…), il y a des risques pour la santé mais aussi pour l’environnement.

En effet, ils contiennent des toxiques, des métaux lourds mais également des substances chimiques qui sont loin d’être inoffensifs. Les exemples qui vont suivre sont loin d’être exhaustifs mais témoignent de l’importance de la récupération électronique et du recyclage électronique.

 

Le plomb

Au niveau de notre santé, le plomb se diffuse dans l’organisme pour s’attaquer essentiellement au sang, au système nerveux ainsi qu’aux reins. Pouvant également s’attaquer aux os et au foie, il est particulièrement néfaste pour la santé des jeunes enfants qui l’absorbent et le retiennent en plus grande proportion comparés aux adultes.

Parmi les effets neurotoxiques du plomb chez les fœtus et les enfants, on peut noter :

  • les handicaps mentaux;
  • les déficiences mentales;
  • le déficit d’attention;
  • les troubles d’acquisition du langage;
  • les problèmes de coordination;
  • l’anémie;
  • la dysfonction visuelle…

Le plomb a également des effets néfastes sur le système endocrinien et reproducteur, d’où des problèmes comme :

  • problèmes de fertilité et altération de la qualité du sperme;
  • modification des hormones thyroïdiennes;
  • retard de la maturation sexuelle;
  • fausses couches…

Dans le cas de l’oxyde de plomb, il présente un risque de contamination de l’eau de surface ou souterraine une fois qu’il n’est plus « retenu » en bonne condition. Le plomb se retrouve, entre autres, dans un écran cathodique, un téléphone cellulaire ou encore dans une carte de circuit imprimé. Il est à noter qu’il n’y a aucun seuil en dessous duquel l’exposition au plomb pourrait être sans danger.

 

Le mercure

Il s’agit du seul métal sous forme de liquide à température ambiante, s’évaporant néanmoins assez aisément. Si l’ingestion du mercure (pas du mercure absorbé par le biais de la chaine alimentaire, ex. : stocké par le poisson) ne constitue pas un danger car il ne peut être assimilé par l’appareil digestif et est éliminé inchangé, l’inhalation de ses vapeurs toxiques, en revanche, est très dangereuse pour le système nerveux central.

Agissant comme un perturbateur endocrinien, le mercure est considéré comme génotoxique et neurotoxique. Chez les fœtus et les nourrissons, un retard du développement mental peut être observé. Les enfants exposés au mercure durant ou suivant la grossesse peuvent également présenter des problèmes de développement neuro-moteur d’où des difficultés au niveau :

  • de la motricité fine;
  • de la coordination;
  • de la mémoire verbale;
  • de la vision;
  • de l’attention.

Des troubles du système nerveux ainsi que des atteintes rénales peuvent être observés chez les adultes exposés au mercure. On note également des symptômes comme tremblements, altérations du caractère, irritabilité, troubles de la mémoire immédiate mais aussi, en cas d’exposition importante, convulsions et paralysies.

 

Le cadmium

Le CIRC (Centre international de recherche sur le cancer) ou IARC (International Agency for Research on Cancer) en anglais, agence de recherche sur le cancer de l’OMS (Organisation mondiale de la Santé), considère le cadmium comme agent cancérogène ou cancérogène certain pour l’Homme (Groupe 1) depuis 1993.

On note les cancers des voies respiratoires, notamment du poumon, comme cancers associés mais on suspecte également le cadmium pour deux autres cancers dont le cancer du rein ainsi que le cancer de la prostate.

Outre le risque important de cancer et l’altération de l’ADN, d’autres problèmes de santé peuvent être associé à l’exposition prolongée au cadmium comme :

  • des problèmes au niveau du système nerveux central;
  • des problèmes au niveau du système immunitaire;
  • des troubles de la reproduction et infertilité;
  • des problèmes au niveau de l’appareil respiratoire;
  • des problèmes au niveau de l’appareil digestif;
  • une atteinte rénale;
  • une fragilité osseuse;
  • un désordre psychologique…

La contamination du sol et des eaux de surface implique notamment la consommation du cadmium par les plantes et par les animaux et donc, par le biais de la chaîne alimentaire, par l’Homme lui-même. Parmi les appareils électroniques contenant du cadmium, on peut noter les téléphones cellulaires ou encore les téléviseurs.

 

Le béryllium

Parmi les dommages qu’il peut causer chez l’Homme, on note :

  • les atteintes et troubles pulmonaires ainsi les infections respiratoires aigues ou chroniques;
  • les atteintes cardiaques;
  • les réactions allergiques qui peuvent aboutir à la maladie chronique du béryllium ou Chronic berillium disease (CBD) : incurable et entrainant l’affaiblissement du système immunitaire;
  • l’altération de l’ADN et les risques de développement d’un cancer…

Le béryllium se retrouve notamment dans les connecteurs électriques, les téléphones mobiles ou encore les ordinateurs. L’utilisation industrielle du béryllium a contribué à la pollution de l’air, des eaux et des sols.

 

Les retardateurs de flamme ou agents ignifuges bromés (RFB)

Ajoutés à de nombreux produits pour rendre ceux-ci moins inflammables, on les classe dans 5 principales catégories :

  • polybromobiphényles (PBB);
  • polybromodiphénléthers (PBDE), également appelés éthers diphényliques polybromés;
  • tétrabromobisphénol-A (TBBPA ou encore TBBA) et autres phénols;
  • hexabromocyclododécane (HBCDD);

Les trois premières catégories sont celles qui intéressent le plus le recyclage électronique. Le PBB est sollicité notamment pour les appareils ménagers, le PBDE pour les plastiques, les moulages électroniques ou encore les circuits et le TBBPA pour les cartes de circuits imprimés ou encore les thermoplastiques.

En cours d’utilisation ou au moment où les produits deviennent des déchets électroniques, les RFB sont relâchés dans l’environnement, d’où la contamination du sol, de l’eau et de l’air et par la suite introduction de ceux-ci dans la chaîne alimentaire, principalement dans les aliments d’origine animale alors qu’il s’agit notamment de perturbateurs endocriniens.

Il s’agit de polluants organiques persistants. Toxiques, ils peuvent entrainer, même à de faibles doses, des interférences avec les hormones thyroïdiennes (perturbateurs endocriniens) alors que celles-ci sont essentielles pour le développement du système nerveux du fœtus mais aussi pour la régulation du métabolisme. À cet effet, les problèmes de santé suivant peuvent être associés aux RFB :

  • troubles neurologiques (au niveau de la capacité d’apprentissage et du quotient intellectuel);
  • réduction de la fertilité.

 

Le polychlorure de vinyle (PVC)

Le PVC brut n’est pas nocif en soi mais s’avère dangereux au contact de la chaleur et en étant brulé alors que de nombreuses personnes l’ignorent et brulent du matériel fait en PVC pour le détruire. Le recyclage des objets en PVC est assez complexe et doit être confié à des professionnels : il est plongé dans un solvant avant d’être filtré.

La fabrication du PVC implique notamment l’utilisation de phtalates, hautement toxiques. Au contact de la chaleur, il dégage dans l’atmosphère du composé organique volatil (COV), peu soluble, formant de la dioxine et de l’acide chlorhydrique desquels résultent les pluies d’acides.

Une fois dans l’atmosphère, sous l’action du rayonnement ultra-violet, le COV réagit avec les oxydes d’azote, se transforme en gaz et forme l’Ozone troposphérique, très nocif pour notre santé. Au niveau de l’environnement, on note donc un risque majeur et non des moindres : le réchauffement climatique.

C’est cette évaporation de COV, pouvant survenir suite à un phénomène de combustion ou encore d’évaporation, qui rend le PVC nocif. Ces particules s’accumulent dans les sols et peuvent se transmettre par voie orale, par le toucher mais aussi par inhalation.

 

Les phtalates

Comme nous l’avons vu plus haut, la composition du PVC implique le recours à des phtalates, dérivés de l’acide phtalique, dont l’un des usages principaux consiste à l’assouplissement des plastiques. Agissant comme des perturbateurs endocriniens, les phtalates s’échappent dans l’air pour se déposer sur différentes surfaces, pouvant notamment pénétrer dans notre organisme par la peau.

En tant que perturbateurs endocriniens, les phtalates peuvent être à l’origine des problèmes de santé suivants :

  • modification de la production d’hormones thyroïdiennes => dérèglement du système hormonal => anomalies durant le développement de l’embryon, du fœtus et du nourrisson => anomalies génitales du nouveau-né;
  • imitation des œstrogènes => cancer du sein, cancer de l’utérus;
  • blocage de l’effet de la testostérone.

Les phtalates ont fort probablement un rôle à jouer dans les problèmes suivants, et ce, même à faibles doses :

  • puberté précoce des jeunes filles;
  • problèmes de fertilité;
  • accouchements prématurés;
  • risques d’asthme et d’allergies;
  • contribution au développement du diabète type 2;
  • contribution au développement de l’obésité…

À la vue de risques aussi importants, le mieux est toujours de faire appel à des professionnels du recyclage et de la récupération électronique que vous soyez à Montréal, à Québec ou autre part au Québec. Contactez nous facilement grâce au formulaire que nous mettons à votre disposition sur cette page.

 

sert pu à rien

Recycler mes électroniques. Les ser pu a Rien (Serpuariens)