• Collecte Informatique GRATUITE
  • This field is for validation purposes and should be left unchanged.
Collecte 100% Gratuite partout au Québec en 48H.
Certification Écologique & Certificat de Destruction.

26 June 2012,
 0

Recycler son pcY a-t-il une nécessité à ce que l’on recycle les portables au Québec ? Pour vous donner une idée de notre « consommation » mondiale en ce qui concerne ce matériel de communication très prisé, voici quelques chiffres. Toutes les secondes, on enregistre 40 téléphones portables ayant fait l’objet d’une transaction, ce qui fait 1,1 milliard de ventes réalisées pour une année. A la fin de l’année 2009, la planète comptait alors 4 milliards de téléphones, ce qui est un chiffre réellement impressionnant.

Le 15 février 2012, Gartner, un cabinet américain, a publié des chiffres évoquant la vente de 472 millions de téléphones intelligents (smartphones) en 2011 dans le monde. Ceci représente une croissance de 58% par rapport à l’année 2010 ainsi que 31% du total des ventes de téléphones portables, tous types confondus.

Prestige, fonctionnalités, accessibilité à Internet, design, … autant de paramètres qui nous motivent dans nos choix quand nous achetons notre téléphone mobile. Mais le fait est que cela continue d’évoluer, au fur et à mesure des avancées technologiques, d’où l’abandon de ceux qui sont devenus désuets à nos yeux pour d’autres plus performants. Alors, où vont tous ces anciens téléphones portables que nous n’utilisons plus ?

Apprendre à recycler son portable :

Il n’est pas rare que nous gardions nos anciens postes chez nous ou que nous les mettions avec nos déchets ménagers. En effet, ils sont de plus en plus légers et le problème de l’encombrement ne se pose pas comme pour un ordinateur en fin de vie.

Néanmoins, ce n’est pas comme si c’était une attitude sans danger pour les utilisateurs de ces cellulaires car ils contiennent également des substances toxiques qui ne sont pas sans danger pour la santé et l’environnement, comme l’arsenic, le cuivre ou encore le plomb. D’ailleurs, s’ils devaient tout simplement être incinérés, les substances dangereuses qu’ils contiennent ne disparaitraient, au risque de s’évaporer dans l’air pour certains.

Il est alors évident que le recyclage de téléphone portable doive être pris au sérieux autant que le recyclage d’ordinateur, tant dans le reste du monde entier qu’au Québec. D’ailleurs, il s’agit d’un procédé qui fait partie intégrante du recyclage informatique proposé par les entreprises spécialisées dans ce domaine.

A part les substances toxiques qu’il contient, un téléphone portable comporte aussi de précieux trésors en son antre comme l’or ou encore l’argent et le cuivre. De plus, lors du recyclage du portable, les pièces qui sont encore réutilisables sont également récupérées pour une éventuelle réutilisation dans le domaine de l’électronique.

recyclage du portable au QuébecDes métaux précieux dans vos portables à recycler :

Comment pourrait-on expliquer tant d’engouement pour l’extraction de ces métaux précieux à partir des téléphones portables ? Il faut déjà comprendre, d’un côté, que le prix de ces métaux précieux ont connu une véritable flambée depuis quelques temps.

De l’autre côté, si on devait comparer l’or obtenu par 1 tonne de téléphones portables et 1 tonne de minerai, la différence est flagrante. En effet, une tonne de téléphones portables classiques offre en moyenne 150 grammes d’or alors qu’en face, la même quantité en minerai ne permet d’obtenir que 5 grammes d’or. De plus, grâce à cette tonne de téléphones portables, on peut aussi obtenir, entre autres, dans les environs de 4 kg d’argent ou encore 100 kg de cuivre, ainsi que d’autres métaux rares comme l’iridium. Alors, l’on comprend que la récupération de ces précieux métaux soit rapidement devenue une affaire qui marche.

Recycler un téléphone portable : une affaire en or !

Dans les téléphones portables que nous avons l’habitude d’utiliser tous les jours, l’on peut aussi trouver d’autres métaux comme le platine ou le palladium. Il s’agit tous de métaux rares dont les valeurs marchandes ne cessent d’augmenter. Mais évidemment, c’est surtout l’or qui attire l’attention du grand public. Alors, dans quelle partie du téléphone portable pouvons-nous trouver de l’or ?

L’or ou d’autres métaux se situent dans la carte électronique du téléphone puisque les connecteurs sont métalliques. Si vous aviez un téléphone intelligent, sachez qu’il peut vous procurer approximativement jusqu’à 1 euro de métaux précieux tandis qu’un téléphone portable classique n’en offrirait que dans les environs de 50 centimes.

Confiez vos téléphones à un professionnel du recyclage de portable :

Déjà, il nous faut savoir qu’il s’agit d’un procédé assez complexe, nécessitant un rigoureux protocole visant à préserver la sécurité du personnel affecté à cet effet mais également sa santé et celle des autres ainsi que l’environnement. Alors, s’il vous venait l’idée de recycler votre téléphone, le mieux est de contacter une entreprise qui se spécialise dans le recyclage du portable, à Québec.

Globalement, pour pouvoir tirer les métaux de votre téléphone, il devra faire l’objet d’un broyage avant qu’on en retire tous les produits toxiques ainsi que les métaux non ferreux. Par la suite, tout ce qui a pu être récupéré comme métaux rejoindront un four pour se faire fondre ; et après tout l’ensemble du traitement, il en ressort de précieux métaux purs avec un fort taux de concentration.

Le recyclage de portable est un geste qui sauve :

Alors que les 5 milliards d’abonnements à la téléphonie mobile dans le monde ont été dépassés à la fin de l’année 2010, on sait aujourd’hui que le recyclage des portables ne touche encore aujourd’hui qu’une petite quantité. Et pourtant, le danger est bien là puisque les téléphones portables que nous jetons deviennent alors des déchets d’équipements électriques et électroniques qu’il convient de traiter avec soins.

N’oublions pas qu’ils contiennent des métaux lourds et des substances chimiques qui s’avèrent être potentiellement dangereuses pour la santé ainsi que pour notre planète quand nous ne les utilisons plus et que nous les jetons dans une simple décharge ou au beau milieu de la nature. Effectivement, ils contiennent, entre autres, du mercure, du plomb, du cadmium pour certains modèles puisqu’il est progressivement retiré des batteries, ou encore du béryllium et du PVC. Alors, prenons à cœur notre santé et la sauvegarde de notre environnement et favorisons le recyclage responsable des portables à Québec !