• Collecte Informatique GRATUITE
  • This field is for validation purposes and should be left unchanged.
Collecte 100% Gratuite partout au Québec en 48H.
Certification Écologique & Certificat de Destruction.

24 September 2012
24 September 2012,
 0

Québec PC est une entreprise spécialisée dans le recyclage de matériel informatique et la récupération d’ordinateurs. Guy Martel en est le président, et il s’occupe personnellement de chacun des clients. Avec lui, vous aurez un excellent service!

.

Maintenant à Montréal, Québec & Partout en Région!

Possibilité d’aller chercher votre matériel sur place jusqu’à 80 km de distance d’un centre! Matériel recyclé à 99% au Québec, principalement pour l’or, le cuivre, l’argent et l’aluminium. Le matériel peut être réutilisé ou réparé, ce qui diminue la production des multinationnales. Destruction complète des données sur demande.

Le recyclage informatique est en plein effervescence aux Québec

En toute logique, le recyclage est un procédé qui doit avant tout se faire en faveur de l’environnement. Évidemment, le recyclage informatique ne doit pas échapper à cette règle; alors, comment se déroule le recyclage informatique à Québec ?

Quand on souhaite se débarrasser de son matériel informatique, deux cas sont possibles. En fonction de son état, on pourra soit le reconditionner et le réutiliser, soit le traiter et le récupérer.

Dans le premier cas, il s’agit d’un matériel qui est encore en état de marche ou dont certaines parties peuvent être réutilisables. Le matériel peut être remis à un particulier, comme il peut également faire l’objet d’un don pour des associations ou des entreprises spécialisées dans le reconditionnement. Entre temps, il est impératif pour le propriétaire de s’occuper de l’effacement des données qui se trouvent sur ses disques durs, ainsi que des conditions de collecte et de transport. Tous ces paramètres peuvent changer selon le propriétaire ainsi que le repreneur.

Pour ce qui est du second cas, il est question de matériel informatique que l’on ne peut plus utiliser. De manière générale, il peut être déposé auprès d’une déchetterie communale dotée d’un bac réservé spécialement à ce genre de déchets, ou encore chez son distributeur en échange de l’achat d’un nouveau matériel équivalent.

Pourquoi autant de matériel informatique à recycler ?

Les matériels informatiques sont de plus en plus présents dans nos vies ; on va scanner une photo de famille pour pouvoir l’envoyer à des membres de famille, on a recours à l’imprimante pour imprimer le devoir d’un des enfants et ainsi de suite. Tout ceci pour dire que l’utilisation du matériel informatique fait partie de ce que l’on peut appeler une habitude dans les foyers des pays industrialisés mais également dans les foyers moyens et aisés du pays de l’hémisphère Sud. Evidemment, ces foyers pour lesquels l’utilisation du matériel informatique ne semble avoir de secret ne sont pas tous au courant que ces appareils vont constituer, plus tard, des déchets ayant de forts impacts sur l’écosystème et la santé humaine. En ce qui concerne le Canada, Environnement Canada évoque l’enfouissement chaque année de plus de 140 000 tonnes de déchets électroniques, ce qui n’est pas du tout négligeable. Alors, devrions-nous aller jusqu’à bannir l’utilisation du matériel informatique ? Ce serait une solution qui relève de l’utopie, l’idéal est de commencer par éduquer la population pour un comportement responsable et intelligent à partir de l’achat d’un matériel informatique, lors de son utilisation et également vers sa fin de vie.

Avant de recycler, pourquoi ne pas changer d’attitude ?

En résumé, comment peut-on faire un achat intelligent ? Il s’agit de détails qui peuvent nous sembler insignifiants et qui sont pourtant révélateurs d’un désir de couper le pont avec toutes les attitudes et habitudes qui peuvent avoir des conséquences néfastes sur notre environnement et notre santé à long terme. Il est inutile de se précipiter vers les produits dernier cri et vouloir à tout prix acquérir ce qui est décrit comme le nec plus ultra. Il est temps d’abandonner cette attitude issue de notre société de surconsommation et de savoir choisir l’appareil qui correspond le plus à nos attentes et aux exigences de l’usage auquel on va le vouer. Egalement, il n’est pas superflu de bien suivre les précautions d’emploi d’un appareil lors de son utilisation, de veiller à ce que son entretien soit des plus corrects. Et pour finir, à la fin de vie d’un appareil, il est très important de bien choisir l’endroit où il sera déposé et éviter de le mélanger avec les déchets ménagers comme s’il s’agissait d’un détritus comme un autre.

Les limites du don dans le recyclage informatique :

Il faut avouer que le débat opposant l’idéal d’offrir une seconde vie au matériel informatique à celui de le recycler n’est pas près de prendre fin. Evidemment, la réduction de la fracture numérique est un argument mis en avant par ceux qui ne sont pas forcément emballés par l’idée d’éliminer les appareils informatiques devenus obsolètes. En effet, force est de constater que le fossé qui sépare les pays pauvres et les pays riches n’est pas près de se réduire quant à l’inégalité entre eux à propos de l’accès à l’information et aux renforcements de capacités par le biais des outils numériques. De ce fait, offrir des matériels informatiques devenus désuets pour leurs propriétaires mais encore en état de marche se trouve être un geste en faveur de la réduction de la fracture numérique. Néanmoins, il ne l’élimine pas car le retard est toujours là, ne serait-ce qu’en constatant les différences entre les nouveaux matériels fraichement acquis de ceux qui en ont les moyens et ceux qui profitent d’une deuxième vie entre les mains des autres qui ne peuvent pas s’acheter du matériel neuf.

Un geste citoyen pour le recyclage informatique à Québec :

Il s’agit d’une évidence, un matériel informatique n’est pas constitué d’une seule pièce ou encore d’un seul matériau. A l’intérieur, on peut en trouver beaucoup et l’or, l’aluminium ainsi que l’argent et le cuivre sont ceux qui trouvent le plus de preneurs. Ces matériaux ne sont pourtant pas les seuls que l’on puisse récupérer en vue d’être orientés vers un cycle de production précis. De plus, les entreprises ou organismes spécialisés dans le recyclage informatique peuvent également reprendre un appareil en entier comme ils peuvent susciter de la part de leurs donneurs des pièces détachées. Comme il a déjà été expliqué dans le premier paragraphe, le chemin que suivra le matériel va dépendre de son état. Dans la ville de Québec, presque toutes les éconcentres acceptent l’équipement informatique. Il s’agit de centres destinés à la récupération de certains produits, matières ou encore matériaux qui vont faire l’objet d’une valorisation par le biais du recyclage et de la réutilisation. L’élimination, à laquelle la Ville procède avec soin, vient en dernier recours quand il n’est plus possible de recycler ou de réutiliser les produits et ceci en respectant bien les procédures, pour un recyclage dans les règles, incluant recyclage informatique.